Nos dernières
nouvelles
Cérémonie d'attestation de nos 10 nouveaux adhérents à la Démarche d2

 Cérémonie d'attestation de nos 10 nouveaux adhérents à la Démarche d2 


31 janvier 2017

L'attestation de la Démarche d2 accordée à 10 organisations

À l'occasion d'un cocktail, mardi, à la Place 4213, la Corporation de développement économique de Victoriaville et sa région (CDVER (CLD)) et la Société d'aide au développement des collectivités (SADC) Arthabaska-Érable ont remis, à 10 organisations, leur attestation à la suite de leur engagement à la Démarche d2 qui incite l'intégration de pratiques responsables.

Exposeimage0238-Edit copie

Ainsi, Absolu, Gesterra, Laurentide re/sources, la Chambre de commerce et d'industrie Bois-Francs-Érable, Accès Travail, Services de main-d'œuvre Kingsey et Services de transformation Kingsey, ORAPÉ (Organisme de récupération antipauvreté de L'Érable), Big Tech Atelier d'usinage CNC, Fruit d'Or et la Municipalité de Saint-Félix-de-Kingsey ont reçu leur attestation, témoignant de leur engagement à la mise en place d'actions visant à améliorer leur empreinte environnementale, à contribuer au mieux-être de leurs employés et de la communauté et à assurer une pérennité durable à leur organisation.

«Un diagnostic a d'abord été réalisé au sein des organisations, puis un plan d'action a été établi pour amener l'entreprise à poser des gestes de manière cohérente. Cette démarche s'effectue sur trois ans. Le plan d'action amène l'organisation à intégrer graduellement de nouvelles pratiques», a expliqué Bernard Lefrançois, conseiller en développement durable à la CDEVR (CLD).

Le Démarche d2 constitue un cadre stratégique axé sur le développement durable. «C'est un outil qui permet d'avancer, de progresser, de maintenir et même d'accroître la rentabilité, de diminuer les risques, de s'ouvrir sur de nouvelles façons de faire, de mettre la table pour l'innovation. Un canevas qui permet de réfléchir autrement», a fait valoir M. Lefrançois.

Les organisations récipiendaires de l'attestation ont mis ou mettront de l'avant différentes actions fort variées, de la mise sur pied de pauses santé à la mise en place d'une collecte de matières organiques et de mesures de réduction d'eau en passant par un programme de sensibilisation aux saines habitudes de vie, un horaire flexible pour concilier les besoins personnels des employés ou encore la distribution d'arbres.Exposeimage0160

«En s'engageant dans la Démarche d2, on assure une augmentation de la qualité de vie notamment par un environnement sain, par des emplois de qualité et la création d'un milieu attractif», a souligné Bernard Lefrançois.

Présent à la rencontre, le maire de Victoriaville, André Bellavance a salué ces organisations qui ont adhéré à la Démarche d2. «Vous posez des gestes importants pour aujourd'hui et pour demain, pour le développement des générations futures. Comme ville, berceau du développement durable, nous en sommes très heureux», a exprimé le maire, rappelant d'ailleurs, selon un récent sondage, que pour 75% des répondants, Victoriaville se démarque par l'environnement et le développement durable.

Exposeimage0081

De son côté, le président de la SADC Arthabaska-Érable, Gaétan Lehouillier, s'est dit fier du partenariat établi avec la CDEVR dans ce projet. «La Démarche d2 mène à de beaux résultats, a-t-il noté. Je félicite les organisations qui ont entrepris cette démarche conduisant à des pratiques d'affaires plus responsables.»

Exposeimage0124

M. Lehouillier a rappelé l'ÉCOprêt de la SADC qui propose ainsi une aide financière spécifique pour aider les organisations à s'adapter aux exigences du marché en matière de développement durable.

Des nouveautés

Le maître de cérémonie a profité de la rencontre pour annoncer, d'abord, le lancement du Club d2 visant à créer une communauté d'organisations, des leaders en développement durable des MRC d'Arthabaska et de L'Érable.

«On veut que ce soit un lieu d'échanges, de partages d'informations et d'outils pour faire émerger de nouvelles idées, pour permettre aussi de résoudre des problèmes», a confié Bernard Lefrançois.

Le conseiller en développement durable de la CDEVR (CLD) a fait l'annonce d'une campagne, la campagne des bons coups pour promouvoir à un plus large public les initiatives en développement durable des membres de la Démarche d2. «On veut créer une tendance, influencer les gens. Vous êtes des leaders, vous montrez la voie. À travers différents médias, et de différentes manières, la campagne veut présenter des modèles inspirants», a-t-il conclu.

Source : La Nouvelle Union, Publié le 31 janvier 2017 (Lien Web)

« Toutes les nouvelles

 Vous souhaitez installer votre entreprise 
 dans l’Écoparc industriel ? 
Contactez-nous maintenant