Nos dernières 
 nouvelles 
Le développement durable, une

 Le développement durable, une "fleur à la boutonnière" 


15 décembre 2016

Arborer la certification de la Démarche d2 attestant son souci du développement durable, c'est comme porter une "fleur à la boutonnière", a illustré le maire André Bellavance, président de la Corporation de développement économique de Victoriaville et sa région (CDEVR). Cette "fleur à la boutonnière", l'organisme en employabilité Accès travail la porte fièrement maintenant.

Accès travail est la 16e organisation à avoir entrepris la Démarche d2, le développement durable teintant sa mission et colorant ses pratique.

Créé il y a une trentaine d'années, Accès travail accueille quelque 300 personnes par an, des chercheurs d'emploi de tout âge, de tous les milieux et de tous les horizons, de 56 nationalités différentes, a souligné la coordonnatrice du bureau de Victoriaville, Marie-Ève Desnoyers.

La diversité et l'équité étant des valeurs chères aux yeux de la directrice générale, Josée L'Heureux, Accès travail se considère comme un canal de visibilité pour les postes à combler, un fournisseur d'une diversité de ressources humaines.

Par l'aspect social de l'accompagnement à l'intégration des chercheurs d'emploi au marché du travail, l'organisme participe à optimiser le potentiel humain, à bâtir des relations gagnant gagnant entre employeurs et chercheurs d'emploi et, du coup, à favoriser le développement économique de la région.

Un bel exemple a été donné, celui de Stéphane Patry, propriétaire d'Ordi-Dépôt, qui a accueilli Frank Bushiri dans son entreprise, une première expérience de travail en terre québécoise pour ce dernier. En retour, M. Patry profite des connaissances en anglais de son nouvel employé et s'attire, grâce à lui, une nouvelle clientèle issue de sa communauté.

Le directeur général de la CDEVR, Vincent Guay, a remis l'attestation à l'organisme espérant que ce nouvel ambassadeur du développement durable inspire des commerces et des services à entreprendre aussi la Démarche d2.

Il affirme qu'avec la rareté de la main-d'œuvre, l'exode des jeunes, l'émergence de nouveaux marchés, les entreprises devront se démarquer. Le développement durable pourrait constituer cette distinctive et attrayante marque de commerce. Il leur faudra poser des gestes sociaux afin de fidéliser leur personnel et inscrire leur entreprise dans la durée.

Chez Accès travail, on n'oublie pas l'aspect environnemental, en adoptant de nouvelles pratiques comme d'éliminer les bouteilles d'eau, imprimer les documents recto verso. Le maire Bellavance a aussi invité l'organisme à envisager le compostage.

Source : La Nouvelle Union, Publié le 15 décembre 2016

« Toutes les nouvelles